Semaine d'action nationale contre les expulsions locatives

Comme vous le savez, le 31 mars marque la fin de la trêve hivernale. les expulsions sans relogement vont reprendre, jetant des milliers de familles à la rue. face à cette pratique moyenâgeuse et inacceptable, la fédération CNL de Seine et Marne appelle à la vigilance de tous ces militants, et reste à la disposition des amicales pour éviter cet aboutissement indigne de notre temps et d'un pays qui représente la 5ième puissance mondiale.
Avec l'augmentation des loyers et des charges, la revalorisation insuffisante des aides au logement, la hausse du chômage, pour ne citer que quelques exemples, de plus en plus de locataires voient leurs conditions de vie se précariser. certains appellent au secours, d'autres sombrent, en silence.
Alors que la loi ALUR a renforcé les missions des commissions de coordination des actions de prévention des expulsions (CCAPEX), le manque de moyens humains et matériels se fait cruellement sentir.
De plus, expulser des familles pour les héberger dans des hôtels coûte bien plus à la société que de les maintenir dans leur logement.
Demain, des familles entières se retrouveront à la rue.
Face à cette situation intolérable, la Confédération Nationale de Logement demande :
- L'arrêt des expulsions locatives, des coupures d'énergie et de fourniture d'eau.
- La mise en place d'une véritable sécurité sociale du logement prise en charge par l'état et les bailleurs.
Dans ce contexte, nous vous prions de bien vouloir trouver ci-joint :
- projet de motion
- Projet de lettre aux maires
- Tract à distribuer massivement autour de vous.
restant à votre disposition pour toute information complémentaire,
Amicalement,
Rédigé par Martine RECORDA